Classement Mondial des Pays - Rugby à XV Masculin et Féminin

Publié le par Serge Piquet

Vous trouverez ici un Classement Mondial des Pays en Rugby à XV Masculin qui existe depuis octobre 2009 et comporte actuellement 185 pays, contre 102 dans le classement officiel de World Rugby (ex IRB) : http://les-archives-de-serge.over-blog.com/pages/RUGBY_A_XV_MASCULIN-1807156.html

De même, vous trouverez ici un Classement Mondial des Pays en Rugby à XV Féminin qui existe également depuis octobre 2009 et comporte actuellement 68 pays, contre 49 dans le classement officiel de World Rugby qui existe depuis le 1er février 2016 : http://les-archives-de-serge.over-blog.com/pages/RUGBY_A_XV_FEMININ-1807224.html

English version after the french one !

Méthode de calcul

À chaque match international, j’attribue depuis 1871 pour les hommes et 1982 pour les femmes des points aux pays concernés comme une somme de plusieurs éléments.

Je tiens principalement compte du niveau du match (qui est en général la moyenne des points des 2 équipes avant le match, avec des minima) et du type de résultat (400 pour une victoire, 200 pour un nul, 100 pour une défaite ou 0 pour un forfait en compétition officielle).

Mais j’intègre aussi le lieu du match (0 ou 25 à domicile suivant si l’adversaire est du même continent ou non, 25 dans un autre pays de son propre continent, 50 sur terrain neutre, 75 dans un pays du continent de son adversaire, 100 ou 75 à l’extérieur suivant l’adversaire), le nombre de points marqués et la différence entre le nombre de points marqués et le nombre de points encaissés.

Enfin, j’introduis un bonus pour les Coupes du Monde (50 en qualifications, 100 en phase finale, 150 en play offs et 200 en finale).

Il existe quelques exceptions à cette méthode, notamment quand les pays rencontrent des équipes A, B , Espoir, Amateur, Junior, Universitaire, Militaire, Police ou Corpo, voire des régions ou des clubs dans des compétitions officielles.

De même, en compétition officielle, les résultats des équipes A, B, Espoir et Junior peuvent faire bouger marginalement les points du pays concerné, avec un calcul spécifique.

Enfin, les résultats des matches avec les équipes « spéciales » (Lions Britanniques, Barbarians, Nomads, Maoris, Iles du Pacifique…) sont pris en compte et ces équipes classées à part.

Le nombre de points après le match est alors calculé comme la somme de 10% du nombre de points obtenus pendant le match et de 90% du nombre de points avant le match (éventuellement 20% et 80% pour les équipes féminines jouant peu ou en coupe du monde). Cette méthode permet de moins tenir compte des surprises et oblige à une régularité dans la performance pour progresser. En outre, elle favorise les pays dont le niveau s’améliore en jouant souvent au détriment de ceux qui jouent peu, le nombre calculé diminuant d’ailleurs de 2% chaque année.

Autres classements

Si j’ai réalisé ce classement masculin (en plus d’un classement spécifique pour les seules Coupes du Monde), c’est parce que je n’étais pas suffisamment satisfait du classement officiel de World Rugby qui présente selon moi beaucoup de qualités mais qui, à mon grand regret, ne concerne qu’un nombre restreint de pays (102 à ce jour) : http://www.World Rugby.org/rankings

Ce classement World Rugby ne tient pas compte du niveau des équipes qui est le principal critère que je retiens pour chaque match car, pour World Rugby, le principe est simple : le vainqueur gagne des points et le vaincu en perd.

Il ne prend pas non plus en compte les matches contre les équipes que j’ai appelées spéciales, ceux contre, surtout, les pays non affiliés à World Rugby, même pour un tournoi organisé par une fédération affiliée à World Rugby et même ceux contre des équipes classées mais ayant plus ou moins de 10 points de différence dans un classement de 0 à 100 .

Enfin, toute introduction (rare) dans le classement World Rugby est arbitrairement fixée au même niveau (30 points depuis le 1er décembre 2012 et 40 auparavant), quels que soient les résultats antérieurs des pays qui devaient jusqu’alors (officiellement mais ce n’était pas toujours le cas) avoir joué au moins 10 matches pour être classés.

Il existe à ma connaissance plusieurs autres classements internationaux masculins en 2014 comme RugInt (rugby international) avec 124 pays dans ses classements continentaux (144 depuis 2006) mais uniquement 31 en classement mondial (45), rugbyredefined avec 151 pays et WRR (world rugby rankings) avec 75 pays seulement.

Ont disparu AQB (rugby et cricket) en mars 2012 avec 60 pays plus 78 en classements continentaux, inforugby en mars 2005 avec 50 pays classés (sur plus de 70), Mazlenaz en octobre 2007 avec 132 pays et Roon Ba (50 sports différents) en novembre 2012 (il avait été créé en janvier 2011) avec 152 pays ainsi que, plus anciennement, GURR (Global Unofficial Rugby Rankings), IRUPT (International Rugby Union Performance Table), SIRR (Soccerwizard International Rugby Rating), WBR (Warren Burrows Ranking) ou Zurich Rankings.

Quant au classement féminin (qui est devenu le 5 juillet 2013, avec mon autorisation, le classement mensuel de ScrumQueens), je l’ai réalisé parce qu’il n’y avait pas encore de classement officiel de World Rugby, lequel se réfèrait alors au seul classement des 12 participants à la dernière Coupe du monde. Une ébauche encore peu convaincante avait été réalisée fin 2014 et j’avais été contacté par World Rugby pour voir comment l’améliorer mais je n’ai pas pu y répondre faute de temps. Un classement officiel de 49 pays est donc en ligne depuis le 1er février 2016, avec rétropolation jusqu'en 1987.

Le classement féminin de Roon Ba avec 41 pays, créé en janvier 2011, n’est plus en ligne depuis novembre 2012. De même, un classement non officiel (appelé de l’IRB) a existé sur en.wikipedia du 12 juin au 11 juillet 2013 avec 54 pays et reproduisait, voire multipliait, certaines erreurs de son homologue masculin, à savoir l’introduction fixée à 60 points et surtout l’absence de prise en compte du niveau du match. Enfin, on a pu trouver sur T2R de mai à août 2014 un classement de 25 pays qui suivait a priori les critères de World Rugby.

Remerciements

Pour présenter mon classement masculin le 7 octobre 2009 (jour de la fête des Serge), j’ai travaillé plus de 2 ans pour compiler les données de tous les sites importants (merci à eux) : ex IRB, RugbyInternational (un merci spécial à Gary Carbines), RugbyData, Scrum, 2Rugby, archives des Timbrés du Rugby, en.wikipedia et Mazlenaz. Et aussi pour réaliser de multiples tests qui m’ont permis de valider la méthode.

Pour le classement féminin mis en place le même jour, j’ai travaillé également 1 an pour compiler les données de tous les sites importants (merci à eux) : ex IRB, université de l’Idaho, en.wikipedia (un merci spécial à John Birch de ScrumQueens). Et là aussi avec de multiples tests.

Merci aussi à Quentin, à Helen, à "Ilgorgo" et à tous les autres membres du forum disparu en avril 2015 de l’ancienne FIRA-AER (Rugby europe), pour toutes les informations données, et merci de continuer ailleurs !

Serge Piquet – Octobre 2009 / Février 2017

English version

You will find here a Countries’ World Ranking for Men’s Xv’s Rugby which exists since October 2009 and at present contains 185 countries, against 102 in official World Rugby’s (former IRB) rankings.

You also will find here a Countries’ World Ranking for Women’s Xv’s Rugby which exists too since October 2009 and at present contains 68 countries, against 49 in official World Rugby’s rankings which exists since February 2016, 1st.

Calculation method

For every international match, I attribute since 1871 for men and 1982 for women points to every country as a sum of several elements.

I mainly take into account the match level (generally the points average of the 2 teams before the match, with minima) and  the kind of result (400 for a win, 200 for a draw, 100 for a defeat or 0 for a forfeit in an official competition).

But I count too the match venue (0 or 25 at home according to the opponent from the continent or not, 25 in an other country of its own continent, 50 on neutral ground, 75 in a country of the continent of its opponent, 100 or 75 away according to the opponent), the number of scored points and the difference between the number of scored points and the number of scored points by the opponent.

Finally, I add a bonus for WRC (50 in qualifying, 100 in final phase, 150 in play offs and 200 in the final).

There are a few exceptions in this method, in particular when countries play A, B , Emerging, Amateur, Junior, Student, Army, Police or Services teams, even provinces or clubs in official competitions.

In an official competition too, results of A, B, Emerging or Juniors teams can make move marginally the concerned country points, with a specific calculation.

Finally, matches results with « special » teams (British Lions, Barbarians, Nomads, Maoris, Pacific Islanders…) are counted and these teams classified apart.

The points number after the match is equal to the sum of 10% of the  match points and 90 % of the points number before the match (possibly 20 % and 80 % for women's teams playing very few or in the World Cup). This method allows to take less into account  surprises and requires regularity in performance to progress. Besides, it favors countries the level of which improves by often playing to the detriment of those who play few, the number moreover decreasing in 2% each year.

Other rankings

I did this men’s rankings (besides a specific ranking for World cups only) because I wasn’t enough satisfied by the official World Rugby’s ranking which presents according to me many qualities but which, and I regret it, only concerns a restricted number of countries (102 at present).

The ranking doesn’t take in account the level of the teams which is the main criterion I retain for every match because the World Rugby’s principle is simple : the winner gains some points, the loser loses them.

It doesn’t take more in account the matches Vs teams I called special, those Vs, especially, not World Rugby members, even for a tournament organized by an World Rugby affiliated federation and even those Vs ranked teams but with a more or less than 10 points difference in a ranking from 0 to 100.

Finally, any (rare) introduction in the World Rugby’s rankings is arbitrarily fixed to the same level (30 points since December 2012, 1st and 40 before), whatever are the previous results of the countries which had to (officially but it wasn’t still the case) have played at least 10 matches to be classified.

I know several other international men’s rankings on 2014 as RugInt (rugby international) with 124 countries in continental rankings (144 since 2006) but only 31 in its world ranking (44), rugbyredefined with 151 countries et and WRR (world rugby rankings) with 75 countries only.

Disappeared AQB (rugby and cricket) on March 2012 with 60 countries and 78 more in continental rankings, inforugby on March 2005 with 50 ranked countries (among more than 70), Mazlenaz on October 2007 with 132 countries and Roon Ba (50 different sports) on November 2012 (it was created on January 2011) with 152 countries as well as, more formerly, GURR (Global Unofficial Rugby Rankings), IRUPT (International Rugby Union Performance Table), SIRR (Soccerwizard International Rugby Rating), WBR (Warren Burrows Ranking) or Zurich Rankings.

I finally did the women’s rankings (which became on July 2013, 5th with my authorization, the ScrumQueens’s monthly one) because there wasn’t still any official ranking for World Rugby, which  generally only refered to the  latest World Cup classification with 12 countries. A still few convincing sketch had been realized at the end of 2014 and I'd been contacted by World Rugby to see how improving it but I wasn’t able to answer it for lack of time. An official ranking with 49 countries is so on line since February 2016, 1st, with recalculation until 1987.

Roon Ba’s rankings with 41 countries, created on January 2011, are no more on line since November 2012. Also, an unofficial ranking (called IRB’s) was on en.wikipedia from June till July, 2013 with 54 countries and regrettably reproduced, even multiplied, certain Men’s errors, namely the introduction fixed to 60 points and, especially, the absence of taking in account the level of the teams. Finally, we could find on T2R from May till August, 2014 a ranking with 25 countries which seemed to follow World Rugby’s criteria.

Thanks

To present my men’s ranking on October 2009, 7th (Serge’s feast), I worked more than 2 years to compile data from all the important sites (thanks to them) : IRB, RugbyInternational (special thanks to Gary Carbines), RugbyData, Scrum, 2Rugby, archives from the "Timbrés du Rugby", en.wikipedia and Mazlenaz. And too to realize multiple tests which allowed me to validate the method.

For the women’s ranking, set up on the same day, I worked one year to compile data from all the important sites (thanks to them) : former IRB, University of Idaho and en.wikipedia (special thanks to John Birch from Scrumqueens). And here too with multiple tests.

Thanks too to Quentin, to Helen, to "Ilgorgo" and to all the others members of the closed in April 2015 forum of the former FIRA-AER (Rugby Europe), for all the written news, and please go on somewhere else !

Publié dans CLASS. ET RECORDS

Commenter cet article