Classement Mondial des Pays - Rugby à XV Masculin et Féminin

Publié le par Serge Piquet

Vous trouverez ici un Classement Mondial des Pays en Rugby à XV Masculin qui existe depuis octobre 2009 et comporte actuellement 187 pays, contre 103 dans le classement officiel de World Rugby (ex IRB) : http://les-archives-de-serge.over-blog.com/pages/RUGBY_A_XV_MASCULIN-1807156.html

De même, vous trouverez ici un Classement Mondial des Pays en Rugby à XV Féminin qui existe également depuis octobre 2009 et comporte actuellement 69 pays, contre 52 dans le classement officiel de World Rugby qui existe depuis le 1er février 2016 : http://les-archives-de-serge.over-blog.com/pages/RUGBY_A_XV_FEMININ-1807224.html

English version : http://les-archives-de-serge.over-blog.com/2017/08/world-rankings-rugby-union-xv-men-women.html

Méthode de calcul

À chaque match international, j’attribue depuis 1871 pour les hommes et 1982 pour les femmes des points aux pays concernés comme une somme de plusieurs éléments.

Je tiens principalement compte du niveau du match (qui est en général la moyenne des points des 2 équipes avant le match, avec des minima) et du type de résultat (400 pour une victoire, 200 pour un nul, 100 pour une défaite ou 0 pour un forfait en compétition officielle).

Mais j’intègre aussi le lieu du match (0 ou 25 à domicile suivant si l’adversaire est du même continent ou non, 25 dans un autre pays de son propre continent, 50 sur terrain neutre, 75 dans un pays du continent de son adversaire, 100 ou 75 à l’extérieur suivant l’adversaire), le nombre de points marqués et la différence entre le nombre de points marqués et le nombre de points encaissés.

Enfin, j’introduis un bonus pour les Coupes du Monde (50 en qualifications, 100 en phase finale, 150 en play offs et 200 en finale).

Il existe quelques exceptions à cette méthode, notamment quand les pays rencontrent des équipes A, B , Espoir, Amateur, Junior, Universitaire, Militaire, Police ou Corpo, voire des régions ou des clubs dans des compétitions officielles.

De même, en compétition officielle, les résultats des équipes A, B, Espoir et Junior peuvent faire bouger marginalement les points du pays concerné, avec un calcul spécifique.

Enfin, les résultats des matches avec les équipes « spéciales » (Lions Britanniques, Barbarians, Nomads, Maoris, Iles du Pacifique…) sont pris en compte et ces équipes classées à part.

Le nombre de points après le match est alors calculé comme la somme de 10% du nombre de points obtenus pendant le match et de 90% du nombre de points avant le match (éventuellement 20% et 80% pour les équipes féminines jouant peu ou en coupe du monde). Cette méthode permet de moins tenir compte des surprises et oblige à une régularité dans la performance pour progresser. En outre, elle favorise les pays dont le niveau s’améliore en jouant souvent au détriment de ceux qui jouent peu, le nombre calculé diminuant d’ailleurs de 2% chaque année.

Autres classements

Si j’ai réalisé ce classement masculin (en plus d’un classement spécifique pour les seules Coupes du Monde), c’est parce que je n’étais pas suffisamment satisfait du classement officiel de World Rugby qui présente selon moi beaucoup de qualités mais qui, à mon grand regret, ne concerne qu’un nombre restreint de pays (103 à ce jour) : http://www.worldrugby.org/rankings/mru

Ce classement World Rugby ne tient pas compte du niveau des équipes qui est le principal critère que je retiens pour chaque match car, pour World Rugby, le principe est simple : le vainqueur gagne des points et le vaincu en perd.

Il ne prend pas non plus en compte les matches contre les pays non membres de World Rugby, même pour un tournoi organisé par une fédération affiliée à World Rugby, les matches contre les équipes que j’ai appelées spéciales ainsi que ceux contre des équipes classées mais ayant plus ou moins de 10 points de différence dans un classement de 0 à 100 .

Enfin, toute introduction (rare) dans le classement World Rugby est arbitrairement fixée au même niveau (30 points depuis le 1er décembre 2012 et 40 auparavant), quels que soient les résultats antérieurs des pays qui devaient jusqu’alors (officiellement mais ce n’était pas toujours le cas) avoir joué au moins 10 matches pour être classés.

Il existe à ma connaissance plusieurs autres classements internationaux masculins en 2014 comme RugInt (rugby international) avec 124 pays dans ses classements continentaux (144 depuis 2006) mais uniquement 31 en classement mondial (45), rugbyredefined avec 151 pays et WRR (world rugby rankings) avec 75 pays seulement.

Ont disparu AQB (rugby et cricket) en mars 2012 avec 60 pays plus 78 en classements continentaux, inforugby en mars 2005 avec 50 pays classés (sur plus de 70), Mazlenaz en octobre 2007 avec 132 pays et Roon Ba (50 sports différents, 64 aujourd'hui) en novembre 2012 (il avait été créé en janvier 2011) avec 152 pays ainsi que, plus anciennement, GURR (Global Unofficial Rugby Rankings), IRUPT (International Rugby Union Performance Table), SIRR (Soccerwizard International Rugby Rating), WBR (Warren Burrows Ranking) ou Zurich Rankings.

Quant au classement féminin (qui était devenu le 5 juillet 2013, avec mon autorisation, le classement mensuel de ScrumQueens), je l’ai réalisé parce qu’il n’y avait pas encore de classement officiel de World Rugby, lequel se réfèrait alors au seul classement des 12 participants à la dernière Coupe du monde. Une ébauche encore peu convaincante avait été réalisée fin 2014 et j’avais été contacté par World Rugby pour voir comment l’améliorer mais je n’ai pas pu y répondre faute de temps. Un classement officiel de 52 pays (49 à la base) est donc en ligne depuis le 1er février 2016, avec rétropolation jusqu'en 1987 : http://www.worldrugby.org/rankings/wru#

Le classement féminin de Roon Ba avec 41 pays, créé en janvier 2011, n’est plus en ligne depuis novembre 2012. De même, un classement non officiel (appelé de l’IRB) a existé sur en.wikipedia du 12 juin au 11 juillet 2013 avec 54 pays et reproduisait, voire multipliait, certaines erreurs de son homologue masculin, à savoir l’introduction fixée à 60 points et surtout l’absence de prise en compte du niveau du match. Enfin, on a pu trouver sur T2R de mai à août 2014 un classement de 25 pays qui suivait a priori les critères de World Rugby.

Remerciements

Pour présenter mon classement masculin le 7 octobre 2009 (jour de la fête des Serge), j’ai travaillé plus de 2 ans pour compiler les données de tous les sites importants (merci à eux) : ex IRB, RugbyInternational (un merci spécial à Gary Carbines), RugbyData, Scrum, 2Rugby, archives des Timbrés du Rugby, en.wikipedia et Mazlenaz. Et aussi pour réaliser de multiples tests qui m’ont permis de valider la méthode.

Pour le classement féminin mis en place le même jour, j’ai travaillé également 1 an pour compiler les données de tous les sites importants (merci à eux) : ex IRB, université de l’Idaho, en.wikipedia (un merci spécial à John Birch de ScrumQueens). Et là aussi avec de multiples tests.

Merci aussi à Quentin, à Helen, à "Ilgorgo" et à tous les autres membres du forum disparu en avril 2015 de l’ancienne FIRA-AER (Rugby europe), pour toutes les informations données, et merci de les partager ailleurs !

 

Serge Piquet – Octobre 2009 / Septembre 2017

 

Publié dans CLASS. ET RECORDS

Commenter cet article