Coupe du monde 2019 de rugby à XV (hommes) - Information

Publié le par Serge Piquet

La 9ème Coupe du Monde de rugby à XV masculin se déroulera du 22 septembre au 2 novembre 2019 au Japon, comme cela a été décidé le 28 juillet 2009.

http://les-archives-de-serge.over-blog.com/article-36659945.html

World Rugby (ex IRB) a annoncé le 18 septembre 2015 qu’elle réunira 20 pays comme lors des dernières éditions, avec 12 qualifiés d’office et 8 passant par des qualifications.

Les 12 pays qualifiés d’office sont le Japon (pays organisateur et 3ème de poule de l’édition 2015), la Nouvelle-Zélande (champion 2015), l’Australie (finaliste), l’Afrique du Sud et l’Argentine (demi-finalistes), l’Écosse, la France, l’Irlande et le Pays de Galles (quarts de finalistes) ainsi que l’Angleterre, la Géorgie et l’Italie (les autres 3èmes de poules).

Le schéma adopté par World Rugby pour les qualifications présente comme précédemment pour des qualifications continentales qui ont été dévoilées le 12 novembre 2015 : il y aura 1 qualifié en Afrique, 2 en Amérique, 1 en Europe et 2 en Océanie, les 2 derniers passant en repêchages.

Comme annoncé le 18 janvier 2016 par World Rugby, le premier match de ces qualifications a eu lieu le samedi 5 mars 2016 à Arnos Vale et opposé Saint-Vincent et les Grenadines à la Jamaïque. Comme en 2012 où M. Joubert, arbitre de la finale 2011, avait officié au match d'ouverture des qualifications, cette rencontre a été arbitrée par M. Owens qui dirigeait la finale 2015 entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

http://les-archives-de-serge.over-blog.com/2015/11/coupe-du-monde-de-rugby-a-xv-hommes-qualifications-2019.html

 

En Afrique, le qualifié (Afrique 1) sera le vainqueur de la Gold Cup de 2018 organisée par Rugby Afrique (ex CAR), son second allant en second repêchage (Afrique 2).

Les qualifications ont commencé avec la division 1B 2016, du 12 au 19 juin pour la poule 2 à Madagascar (avec le Sénégal et la Zambie) et continué du 26 juin au 2 juillet pour la poule 1 en Tunisie (avec le Botswana et la Côte d’Ivoire), la Zambie, plus mauvais troisième, étant éliminée et la finale (au départ d'accession à la 1A 2017), le Sénégal ayant gagné en Tunisie le 12 en novembre (et non le 16 juillet). A suivi la 1C 2016 du 10 au 16 juillet (et  non plus début juin) au Maroc (qui rejoint la 1B 2017 et qui a éliminé l’Ile Maurice et le Nigéria, ainsi que le Cameroun, initialement prévu et finalement non invité).

Avec un changement de compétition décidé en novembre 2016, elles se poursuivent avec la 1B 2017 les 5 et 8 juillet au Maroc, promu (qui a éliminé le Botswana, la Côte d'Ivoire et Madagascar) et la 1A 2017 du 24 juin au 5 août (à 6 : Kénya, Namibie, Ouganda, Tunisie, promue, et Zimbabwe, non rélégué, qui ont éliminé le Sénégal, promu lui aussi), puis enfin avec la 1A 2018.

Les autres pays du continent ayant joué des matches internationaux, de division 2 ou non (le Swaziland, en qualifications 2011, l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Congo, la RD Congo, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Guinée, le Lésotho, la Libye, le Mali, la Mauritanie, Mayotte, le Niger, la République Centrafricaine, la Réunion, le Rwanda, la Sierra Léone, la Tanzanie, le Tchad et le Togo) n'ont pas été sollicités.

 

En Amériques, le premier qualifié (Amériques 1) est le vainqueur, les États-Unis, d’une double confrontation CanAm les 24 juin et 1er juillet 2017, dont le vaincu (le Canada) affrontera pour le second siège (Amériques 2) les 3 et 10 février 2018 le gagnant des qualifications en Amérique Centrale et du Sud, organisées conjointement par Sudamerica Rugby (ex CONSUR) et Rugby North Americas (ex NACRA), à savoir l'Uruguay. Le perdant de cette deuxième confrontation ira en second repêchage (Amériques 3).

Les qualifications ont donc commencé avec le championnat 2016 de Rugby North Americas et le match préliminaire Sud entre Saint-Vincent et les Grenadines et la Jamaïque. Ensuite, on a eu au Nord le Mexique qui a éliminé du 7 mai au 2 juillet les Bahamas, les Bermudes et les Iles Cayman et le Mexique et au Sud Guyana qui a éliminé du 23 avril au 18 juin la Barbade, la Jamaïque et Trinidad et Tobago, les deux pays s’affrontant en finale le 1er octobre (et non plus le 23 juillet) pour aller rencontrer (le Mexique) le 29 octobre la Colombie, vainqueur du championnat Sudamerica B 2016 (du 2 au 8 octobre au Pérou), le pays hôte, le Vénézuela et l'Équateur, vainqueur d’un barrage le 27 août -en report du 11 juin- contre le Guatemala, tous deux nouveaux mais non éligibles, étant éliminés.

La Colombie, vainqueur de cette confrontation, s'est rendue le 19 novembre au Paraguay (dernier de Sudamerica A 2016) pour une place (acquise par le Paraguay) en Sudamerica A 2017 (du 13 au 27 mai) avec le Brésil, le Chili et l’Uruguay, dont le vainqueur (l'Uruguay) affrontera en 2018 le vaincu Canam.

Les autres pays du continent ayant joué des matches internationaux, officiels de la Nacra ou de Sudamerica ou non (le Costa Rica, pressenti pour 2015, Sainte-Lucie, présent pour 2007, la Bolivie, Cuba, Curaçao, l’El Salvador, la Guadeloupe, la Guyane Française, le Honduras, les Iles Turks et Caicos, les Iles Vierges Américaines, les Iles Vierges Britanniques, la Martinique, le Nicaragua, le Panama, Puerto-Rico, la République Dominicaine, Saint-Kitts et Nevis et Saint-Martin) n'ont pas été sollicités.

 

En Asie, et assez curieusement pour une coupe du monde se déroulant sur ce continent, il n’y aura aucun autre qualifié direct que le Japon : le vainqueur (ou le dauphin du Japon s'il y avait participé) du Top 3 de 2018 (Asie 1) organisé du 28 avril au 2 juin par Asia Rugby (ex ARFU) avec la Corée du Sud, Hong Kong et la Malaisie, affrontera en barrage aller-retour le vainqueur de l’Oceania Cup (Océanie 4) pour une place en second repêchage, soit même un tour de plus qu’en 2015 !

Les qualifications ont commencé du 8 au 14 mai 2016 en Malaisie par l’Asian Division 1 (avec les Philippines, le Sri Lanka et Singapour, repêché en raison du forfait du Kazakhstan mais désormais éliminé) et continué du 18 au 21 mai en Ouzbékistan (nouveau participant) par la Division 2 (avec les Émirats Arabes Unis qui ont éliminé leur hôte, Guam et la Thaïlande, repêchée en raison de la promotion de Singapour).

Elles se sont poursuivies avec l’Asian Division 1 2017 (du 14 au 20 mai en Malaisie, avec les Émirats Arabes Unis, les Philippines et le Sri Lanka) dont le vainqueur, la Malaisie, qui devait au départ affronter en barrage le dernier du Top 3 2017 (du 22 avril au 3 juin : Corée du Sud, Hong Kong et Japon, déjà qualifié) pour une place en Top 3 2018, y sera finalement monté  automatiquement avec un retrait a priori provisoire du Japon, un Top 3 2018 décisif pour l'accession au barrage.

Les autres pays du continent ayant joué des matches internationaux, officiels ou non (la Chine, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, le Pakistan et Taïwan, tous en qualifications 2015, l’Arabie Saoudite, le Bahrein, Brunei, le Cambodge, la Jordanie, le Kirghizstan, le Koweit, le Laos, le Liban, Macao, la Mongolie, Oman, la Palestine, le Qatar, la Syrie et le Timor Leste) n'ont pas été sollicités.

 

En Europe, le qualifié direct (Europe 1) sera le premier hors Géorgie de la Championship 2016-2018 organisée par Rugby Europe (ex FIRA-AER), le deuxième (après barrage avec le vainqueur des divisions inférieures, Europe 2) affrontant en premier repêchage le troisième du tournoi triangulaire du Pacifique (Océanie 3), le vaincu allant en second repêchage.

Si les qualifications ont commencé le 3 septembre 2016, Rugby Europe a seulement finalisé les matches de barrages le 6 mars 2017. Le premier tour a concerné les niveaux 3 et 4 Européens pour la saison 2016-2017 : le vainqueur le 20 mai 2017 de la conférence 2 (ex ENC 2C et 2D), Nord (la Hongrie -reléguée de la 2B- qui a éliminé le Danemark, l'Estonie -inéligible mais promue de l’ENC 3, la Finlande et la Norvège) et Sud (la Bosnie-Herzégovine qui a éliminé l'Autriche, la Serbie et la Slovénie, la Turquie, inéligible, étant forfait), soit la Hongrie, affrontera le 27 mai 2017 le vainqueur le 20 mai de la conférence 1 (ex ENC 2A et 2B), Nord (la République Tchèque qui a éliminé la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg -promu de la 2C- et la Suède -reléguée de la 1B-) et Sud (Malte qui a éliminé l’Andorre, Chypre, la Croatie et Israël), soit la République Tchèque.

Hasard du calendrier, le dernier match de l’ENC 2014-2016, qui opposait le 28 mai 2016 les deux relégables potentiels de la 2D a fait un peu figure de match préliminaire aux qualifications, avec l’élimination par la Finlande de la Bulgarie, envoyée en ligue de développement.

La République Tchèque, vainqueur des Conférences, ira affronter le 18 novembre 2017 (et non plus octobre) celui du Rugby Europe Trophy (ex ENC 1B) en saison 2016-2017 : le Portugal -relégué de la 1A- ayant éliminé la Moldova, les Pays-Bas, la Pologne, la Suisse -promue de la 2A- et l’Ukraine.

Le vainqueur affrontera enfin en avril-mai 2018 pour une place en repêchages le deuxième hors Géorgie (déjà qualifiée) de la Rugby Europe Championship (ex ENC 1A) en double saison 2017-2018 : Allemagne, Belgique -promue de la 1B-, Espagne, Roumanie ou Russie, sachant qu’entre-temps, un match de barrage remporté le 20 mai 2017 la Belgique, dernière de la saison 2017 face au Portugal, vainqueur du Trophy (encore en lice précédemment) ayant conforté sur le papier le nombre de prétendants à 5.

Les autres pays du continent ayant joué des matches internationaux, officiels ou non (la Grèce -en qualifications 2015-, l’Arménie -forfait pour 2015-, Monaco -présent pour 2003-, la Slovaquie -vainqueur de l’ENC 3 2015-, le Bélarus et le Monténégro -en ENC 3, devenue ligue de développement-, l’Albanie, l’Azerbaïdjan, Gibraltar, Guernesey, l’Ile de Man, l’Islande, Jersey et le Liechtenstein) n'ont pas été sollicités.

 

En Océanie, les qualifiés (Océanie 1 et Océanie 2) seront les deux premiers d’un tournoi triangulaire devenu Pacific Nations Cup, commencé en juin 2016 et qui se poursuit en juillet 2017 entre les Fidji (qualifiés comme Océanie 1), les Tonga (qualifiés comme Océanie 2) et les Samoa, troisièmes (Océanie 3), qui affronteront le deuxième Européen en premier repêchage (le vaincu allant en second repêchage), tandis que le vainqueur (Océanie 4) de l’Oceania Cup 2017 organisée par Oceania Rugby (ex FORU) en août affrontera le deuxième du Top 3 de l’Asie pour une place en second repêchage.

Les deux seuls participants sont les Iles Cook, hôtes, et battues par Tahiti en août 2017, la Papouasie-Nouvelle-Guinée ayant finalement renoncé.

Les Iles Salomon, en qualifications 2015, les Samoa Américaines, forfaits pour 2015, l’Ile Niue et le Vanuatu, présents pour 2011 et les autres pays du continent ayant joué des matches internationaux, officiels ou non (Hawaii, les Mariannes du Nord, la Nouvelle-Calédonie, Tokelau, Tuvalu et Wallis et Futuna) n'ont pas été sollicités.

 

Les repêchages, verront 2 qualifiés, le premier (Repêchage 1) étant le vainqueur d’une confrontation entre Europe 2  et Océanie 3 (Samoa). Le second (Repêchage 2) sera le vainqueur d’un tournoi entre Afrique 2, Amériques 3, le vainqueur du barrage entre Asie 1 et Océanie 4 (Tahiti) et le vaincu du premier repêchage (Europe 2 ou Océanie 3).

 

Enfin, les phases finales, à jouer dans 12 stades connus depuis le 8 mars 2015, regrouperont comme habituellement 4 poules de 5 pays (pays classés comme en 2015 en 5 rangs de 4 pays, les 12 qualifiés d’office placés dans l’ordre du classement World Rugby lors du tirage au sort le 10 mai 2017 à Kyoto, comme annoncé le 11 mai 2016 par World Rugby), suivies des quarts, demies, petite finale et finale le 2 novembre 2019.

Aux rangs 1 se trouvaient ainsi la Nouvelle-Zélande (1), l'Angleterre (2), l'Australie (3) et l'Irlande (4), suivies aux rangs 2 par l'Écosse (5), la France (6), l'Afrique du Sud (7) et le Pays de Galles (8) ainsi qu'aux rangs 3 par l'Argentine (9), le Japon (11), la Géorgie (12) et l'Italie (15). On trouvait ensuite aux rangs 4 l'Afrique 1, l'Amérique 1, l'Europe 1 et l'Océanie 1 et aux rangs 5 l'Amérique 2, l'Océanie 2, le Repêchage 1 (play-off Europe 2-Océanie 3) et le Repêchage 2 (sortant du tournoi entre Afrique 2, Amérique 3, barragiste Asie 1-Océanie 4 et vaincu d'Europe 2-Océanie 3).

Le tirage au sort a déterminé les poules suivantes :

Poule A : Irlande, Écosse, Japon, Europe 1, Repêchage 1

Poule B : Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Italie, Afrique 1, Repêchage 2

Poule C : Angleterre, France, Argentine, États-Unis (Amérique 1), Tonga (Océanie 2)

Poule D : Australie, Pays de Galles, Géorgie, Fidji (Océanie 1), Amérique 2

 

Serge Piquet – Septembre 2015 / Août 2017

Publié dans INFOS COUPES RUGBY

Commenter cet article